Cacao : vers un tassement des prix ?

Après l’euphorie, le retour à la normale ? Le moins que l’on puisse dire c’est que les spécialistes du marché du cacao sont partagés quant aux évolutions des prix de la fève en 2014. Après un excellent cru 2013 qui a vu les prix revenir à leur plus haut depuis 2011 (autour de 2 700 dollars la tonne sur le marché à terme ICE de New York), les investisseurs pourraient retirer leur mise, notamment les fonds spéculatifs. « Le marché a été orienté à la hausse notamment en raison des récoltes moyennes en Afrique de l’Ouest, avec moins de 900 000 tonnes au Ghana et 1,5 million de tonnes en Côte d’Ivoire », explique Kona Haque, spécialiste des matières premières agricoles auprès de la banque d’investissement Macquarie.

Pour 2014, les perspectives de récolte seraient plus optimistes, ce qui pourrait donc pousser les prix à la baisse. Mais, dans le même temps, les effets de cette augmentation de l’offre en cacao resteront compensés par une demande mondiale en chocolat qui ne cesse de croître à un rythme annuel moyen de 3 %. « Je ne vois pas les prix baisser plus bas que le plancher de 2 500 dollars la tonne à New York », confirme un négociant parisien. Pour ce dernier, les pays producteurs de cacao n’ont pas à s’inquiéter : « Le thème du “vrai” chocolat, c’est-à-dire celui qui contient du cacao et non pas ses substituts, s’est imposé aux consommateurs occidentaux, ce dont tiennent compte les fabricants. » Autre bonne nouvelle, le « facteur chinois », tellement présent pour tant d’autres commodités, commence à faire son effet pour le cacao. À preuve, il suffirait qu’un Chinois sur quatre mange une tablette de chocolat supplémentaire par an pour que la tonne de cacao atteigne les sommets…

Déjà Membre ?

Email : Mot de passe :