Tchad : diversification économique

Depuis dix ans, la découverte puis l’exploitation des hydrocarbures a permis au Tchad de générer plus de 10 milliards de dollars, investis notamment dans le rattrapage du pays en termes d’infrastructures. Cette manne n’empêche pas le gouvernement de réfléchir à la diversification de son économie. Il a ainsi organisé depuis septembre dernier une tournée de présentation d’un emprunt obligataire de 85 milliards de francs CFA (170 millions de dollars pour un taux annuel de 6 % sur cinq ans) aux investisseurs à N’Djamena, Brazzaville, Abidjan, Bamako, Dakar et Douala.

Il était prévu que la souscription soit ouverte jusqu’au 15 novembre 2013 à la Bourse des valeurs mobilières d’Afrique centrale (BVMAC) et à la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) d’Abidjan. Cet emprunt, le deuxième du Tchad après les 107,6 milliards de francs CFA levés en 2011, s’inscrit dans le cadre du programme d’émergence économique et sociale du pays à l’horizon 2025. Il doit permettre de financer une partie des travaux en cours de la Cité internationale des affaires, à N’Djamena, dont le coût total est de 366 millions d’euros. Moteur du développement espéré du pays dans les services, cette cité, attendue pour 2015, est composée de bureaux, d’un palais des congrès ou encore de centres commerciaux.

Déjà Membre ?

Email : Mot de passe :