Congo : Ecair prend son envol

Elle sera l’instrument « de la conquête de l’Europe », affirme crânement Fatima Beyina- Moussa. Elle, c’est la première agence parisienne de la compagnie aérienne Equatorial Congo Airlines (Ecair), installée dans le 12e arrondissement et qui était inaugurée le 17 octobre. Aucune forfanterie pourtant dans les propos de sa directrice générale. Depuis son décollage avec le premier vol Brazzaville Pointe-Noire en septembre 2011, Ecair, détenue à 100 % par l’État du Congo, a réussi jusqu’ici un parcours sans faute. Vingt-trois rotations hebdomadaires domestiques.

Deux nouvelles liaisons, avec Douala et Cotonou, ouvertes en août dernier. Et en décembre, six vols (au lieu de trois) hebdomadaires sur la ligne de Paris ! Plus de 300 000 passagers transportés au niveau domestique et régional et un taux de remplissage de plus de 90 % sur la destination française. La recette du succès : une maîtrise des coûts, des appareils économes en fuel, un éventail modeste de destinations et des ressources humaines qualifiées. La rentabilité devrait être atteinte en 2014. Reste un problème majeur : la République du Congo doit encore sortir de la liste noire établie par l’Union européenne qui empêche ses appareils d’y circuler, ce que Brazzaville affirme pouvoir obtenir assez vite…

Déjà Membre ?

Email : Mot de passe :