KHALID AL-MUFTI Le pro des TIC

À 35 ANS, il entend faire entrer « la Libye dans le XXIe siècle numérique ». Son projet ? Développer une technopole de 160 hectares à Meresa, à quelques kilomètres de Benghazi, le berceau de la révolution libyenne de 2011 à laquelle il a participé, se distinguant notamment en rétablissant Internet après qu’il eut été coupé par le régime de Kaddafi. Fondateur de Tatweer Research en 2010, cet ingénieur entend attirer 1,5 milliard d’euros d’investissements dans tous les secteurs de l’économie numérique, y compris ceux de la culture, des arts, des jeux en ligne et du développement artistique. De même veut-il encourager l’éclosion de jeunes pousses avec la mise en place d’un incubateur de futures start-up. Dans une ville secouée quotidiennement par les attentats et les actes de violence, celui qui a longtemps vécu à Londres estime que « seul le développement économique permettra à la Libye de faire disparaître ses divisions politiques ».

Déjà Membre ?

Email : Mot de passe :