SAMIR TOUMI Le mécène

LOIN DU CLICHÉ d’une Algérie figée et régressive, il est l’une des nouvelles figures d’une société en mouvement et à l’écoute du monde. Diplômé de l’École polytechnique d’Alger, chef d’entreprise – il dirige un cabinet de conseil en management et ressources humaines –, il vient aussi de publier un roman intimiste qui a fait grand bruit, démontrant la vigueur de la création littéraire francophone dans son pays (Alger, le cri, éditions Barzakh). Mais c’est surtout en raison de son engagement pour la diffusion de l’art et de l’aide aux créateurs que cet innovateur se fait un nom sur la scène algérienne mais aussi euro-méditerranéenne. Ses locaux à proximité du square Port-Saïd à Alger (front de mer) ont ainsi accueilli plusieurs jeunes créateurs dont les oeuvres ont été disposées autour d’une… baignoire. Un happening inhabituel dans une capitale en manque de manifestations culturelles mais qui a eu un véritable impact. L’endroit a aussi abrité une exposition du collectif Picturie, composé majoritairement de plasticiens issus de l’école des Beaux-Arts d’Alger. Une initiative louée par la presse locale qui, à l’image du quotidien El Watan, y a vu la confirmation d’un « foisonnement de la création artistique algérienne ».

Déjà Membre ?

Email : Mot de passe :