Wilfred Ndifon L’as de l’immunité

METTRE les mathématiques au service de la santé, telle est l’ambition de ce Camerounais de 37 ans originaire de Buéa. Étudiant en médecine passionné par l’épidémiologie, Wilfred Ndifon a mené un doctorat en dynamique biologique à l’université de Princeton, aux États-Unis. Son idée : utiliser les principes mathématiq ues pour mieux comprendre le fonctionnement du système immunitaire. Ses recherches au sein de l’African Institute for Mathematical Sciences (en Afrique du Sud et au Ghana) lui ont permis de venir à bout d’une énigme scientifique vieille de soixante-dix ans appelée le « péché originel antigénique ». Sa solution offre une nouvelle lecture du système immunitaire et de la façon dont les virus se défendent, ce qui permet d’améliorer l’efficacité des vaccins. Concrètement, cela devrait aider à lutter contre le paludisme et à développer des technologies pour évaluer la prédisposition à certaines maladies.

Déjà Membre ?

Email : Mot de passe :