Joseph Ben Geloun Aux confins de l’infiniment petit

POUR CE NATIF de Saint- Louis du Sénégal, la beauté des mathématiques, c’est leur portée universelle. « Comme une langue commune », affirme-t-il. La musique de cette langue, il l’a d’abord aimée grâce à son père, professeur. Aujourd’hui, il l’utilise pour transcrire des phénomènes complexes, toucher l’invisible. Ses recherches portent sur l’infiniment petit : l’espacetemps à une échelle inférieure à celle de l’atome, là où les lois d’Einstein pourraient ne plus s’appliquer. Pour son travail, Joseph Ben Geloun a reçu le prix Jeune Scientifique en physique mathématique 2015- 2017 de l’International Union of Pure and Applied Physics (Iupap). Il est aussi titulaire d’une bourse de recherche de la fondation Alexander Von Humboldt à Potsdam, en Allemagne, où il est installé. Formé au Sénégal, au Gabon et au Bénin, il plaide pour une plus grande mobilité des chercheurs africains. « Il faut permettre aux jeunes d’aller voir ailleurs, dans des universités où il y a moins de distance entre le professeur et l’étudiant. »

Déjà Membre ?

Email : Mot de passe :