RACHID ANDALOUSSI CHANTRE DE LA CULTURE

À PRÈS DE 60 ANS, il est plus qu’un architecte, c’est un artiste. Son style est reconnaissable entre mille, dominé par les lignes horizontales, les jeux d’ombres et de lumières et la couleur blanche. Sa passion : Casablanca, la cité où il est né en 1956, et ses immeubles Art déco. Formé à Paris, Rachid Andaloussi rentre au Maroc en 1986. Quatre ans plus tard, il ouvre son agence à Casablanca avant de devenir conseiller à l’urbanisme du wali de la ville, Driss Benhima, de 2000 à 2002. Au fil des années, il marque de son empreinte la sphère culturelle en réalisant, entre autres, la bibliothèque nationale du royaume du Maroc, la médiathèque de la mosquée Hassan-II, le musée Slaoui, les villas des Arts et Delaporte (consacrée à l’art contemporain). Sans oublier plusieurs projets de réhabilitation comme la médina d’Azemmour ou l’aménagement de la vallée du Bouregreg. Multiprimé, cet urbaniste engagé a également participé à la création de Casamémoire, une association qui milite pour la préservation du patrimoine architectural. En 2009, c’est encore lui qui a remporté, avec l’architecte français Christian de Portzamparc, le concours pour la construction de CasArts, le plus grand théâtre d’Afrique et du monde arabe. Un mégaprojet de 25 000 m2 situé sur la place Mohammed-V, chiffré à 1,5 milliard de dirhams (139 millions d’euros) et qui doit être inauguré en 2017.

Déjà Membre ?

Email : Mot de passe :