PRIVATE EQUITY EN PLEIN BOOM

« LES GESTIONNAIRES de fonds de Londres et de New York se sont mis à des cours express de swahili et cherchent dorénavant à placer Ouagadougou sur une carte. » Cette pointe de The Economist souligne l’explosion des activités de private equity (capitalisation privée) sur le continent. L’année 2015 a battu des records avec 3,89 milliards de dollars levés, un bond de 51 % par rapport à 2014. La revue Private Equity International met en avant deux champions, le North Africa Fund II et le fonds Helios Investors III. Le premier, structure d’investissement de l’émirati Abraaj, a levé 375 millions de dollars en août, soit 125 millions de plus que le montant attendu. Selon l’agence Ecofin, le groupe a aussi procédé en avril au closing de son fonds dédié à la zone subsaharienne, à hauteur de 990 millions de dollars, là encore plus que les 800 millions annoncés. La dynamique est la même du côté d’Helios, qui a largement dépassé son objectif (900 millions de dollars) en levant 1,1 milliard. On peut aussi évoquer les activités d’acteurs africains comme ECP ou le tunisien AfricI nvest (voir AMB n° 11 et ci-contre). L’idée est de mobiliser des capitaux privés qui sont injectés dans des projets à haute rentabilité. Car l’intérêt pour l’Afrique n’est pas philanthropique, il faut rémunérer les actionnaires. Sur le terrain, alors que les marchés se libéralisent, les besoins s’accroissent. La Banque mondiale estime le déficit de financement pour les infrastructures à près de 90 milliards d’euros par an… Mais le continent reste un monde à part, avec une gouvernance souvent loin des standards internationaux, des spécificités culturelles parfois déstabilisantes. La principale limitation reste toutefois la taille des « deals ». Les grands fonds aiment les grosses opérations, au-delà de 100 millions d’euros. Or, elles demeurent rares, moins d’une dizaine par an. Pour réussir en Afrique, il faut donc être plus patient. Mais la marge de progression est considérable : seul 1 % du volume global des opérations de private equity se dirige vers elle.

Déjà Membre ?

Email : Mot de passe :