Mo Ibrahim (Soudan/Grande-Bretagne) : l’homme de la fondation

Mo Ibrahim (Soudan/Grande-Bretagne) : l’homme de la fondation

ON LE CONNAÎT aujourd’hui grâce à sa fondation qui prône la bonne gouvernance. Mais on oublie souvent l’homme d’affaires visionnaire. Diplômé en sciences (Égypte) et en télécommunications (Angleterre), le jeune Soudano-Britannique contribue, en 1985, au sein de British Telecom, au lancement du premier réseau mobile au monde. Lorsque quelques années plus tard le secteur est ouvert au privé, il fonde sa société de conseil, Mobile Systems International (MSI). Il parie sur le fait que la technologie mobile pourra combler en Afrique le vide des réseaux terrestres. Après avoir vendu MSI à Marconi, en 2000, il crée l’opérateur mobile Celtel, qu’il revend en 2005 au koweïtien MTC pour 3,4 milliards de dollars. Celtel, présent dans 14 pays d’Afrique subsaharienne avec 24 millions de clients, bat alors des records de chiffre d’affaires. Grâce à sa fondation, Mo Ibrahim se consacre depuis 2006 à l’amélioration de la gouvernance en Afrique. Elle publie un indice annuel des 54 pays du continent et récompense les chefs d’État qui se sont distingués dans ce domaine. Sa fortune est estimée à 1,1 milliard de dollars par Forbes.

Déjà Membre ?

Email : Mot de passe :