MARIE-CLAIRE NNANA À la tête du « Tribune »

DIRECTRICE GÉNÉRALE de la Société de presse et d’éditions du Cameroun (Sopécam), éditrice du quotidien gouvernemental Cameroon Tribune, Marie- Claire Nnana, 55 ans, se distingue en tant que femme dans le paysage médiatique africain. Elle débute comme reporter en 1987 au sein de l’équipe de Cameroon Tribune et, après avoir dirigé la rédaction en 2000, elle devient directrice générale du groupe en 2002. Cette société publique de 450 employés compte une imprimerie, une régie publicitaire et une maison d’édition. « En 2002, la concurrence avec la presse privée était l’un des premiers challenges, explique Marie-Claire Nnana. Mais nous avons redressé la barre en nous positionnant non pas comme un quotidien pro-gouvernemental, mais de service public, destiné au plus grand nombre de Camerounais. » Aujourd’hui, ce journal vieux de 40 ans, né après les indépendances – comme Fraternité Matin en Côte d’Ivoire ou Le Soleil au Sénégal –, est leader sur son marché avec 38 % des parts selon une enquête TNS-Sofres réalisée en 2012.

Déjà Membre ?

Email : Mot de passe :