VENANCE KONAN Le « dégé » de « FratMat »

LA BRILLANTE CARRIÈRE de ce journaliste de 56 ans débute en 1987 à la rédaction de Fraternité Matin, quotidien pro-gouvernemental et étatique de Côte d’Ivoire. En 1999, il prend en mains la cellule Communication de l’Assemblée nationale et en 2002, année de crise politique, il retourne à Fraternité Matin. Puis se fait connaître pour ses talents littéraires avec Les Prisonniers de la haine (Les nouvelles éditions ivoiriennes, 2003). Devenu journaliste indépendant à partir de la fin 2006, cet homme à la plume féroce prend si bien ses distances avec le pouvoir qu’il devient l’un des plus farouches détracteurs du président Laurent Gbagbo. Il est nommé directeur général de Fraternité Matin après l’accession d’Alassane Ouattara au pouvoir en mai 2011. À ce poste, il dirige un groupe de 300 employés et défend mordicus « son » président, mais continue de publier ses romans en toute indépendance.

Déjà Membre ?

Email : Mot de passe :