OMAR BELHOUCHET L’homme de la nation

IL EST L’UN DES SYMBOLES, sinon le symbole de la presse algérienne. Directeur du quotidien francophone El Watan, qu’il a fondé après avoir quitté avec 19 autres journalistes le journal pro-gouvernemental El Moudjahid, Omar Belhouchet, 61 ans, est avant tout un militant. Ardent défenseur de la démocratie, il décide de donner la parole aussi bien aux gouvernants qu’à l’opposition, et surtout, n’hésite pas à critiquer ouvertement certains dirigeants, ce qui lui vaudra de solides inimitiés mais aussi, plus grave, des menaces, notamment des islamistes. Dans les années 1990, il fera même l’objet de plusieurs tentatives d’assassinat de la part des groupes fondamentalistes armés. Mais le journaliste ne baisse jamais les bras et pour lui, aucun sujet n’est tabou : santé du président Bouteflika, corruption d’État, rôle des services de sécurité ou de renseignement. Dès 2008, il lancera une version en ligne d’El Watan en version trilingue (arabe, anglais et français).

Déjà Membre ?

Email : Mot de passe :