MALICK NDIAYE UN PRODUCTEUR À CONTRECOURANT

FONDATEUR EN 2002 du label Think Zik! (« Penser musique »), il a grandi entre la France et le Sénégal, ses deux pays. Après un bref passage dans une faculté d’arts plastiques, il a été l’assistant de Lamine Kouyaté, le créateur de la griffe Xuly Bët, dans les années 1990. Mais il finit par trouver le monde de la mode « creux, vide, sans message ». Il suit son instinct, qui le guide vers la musique, commence par organiser des soirées funk et soul à Paris, avant de produire en parallèle les chanteuses Ayo, Grace et Imany, qu’il repère dans une petite salle en 2008. Le premier album de la belle chanteuse d’origine comorienne, The Shape of a Broken Heart, fait un carton en 2011, certifié disque de platine en France, en Italie, en Pologne et en Russie. Son label, qui emploie une dizaine de personnes dans le 20e arrondissement de Paris, a ouvert un studio à Dakar. Il récidive en 2015 avec l’album Gospel Journey de Faada Freddy, un rappeur sénégalais du groupe Daara J, qu’il accompagne dans une carrière solo et de nouvelles aventures acoustiques. Cet artiste jouit d’un tel succès d’estime à Paris avec sa musique « organique » faite avec le seul corps humain, qu’il fait des concerts d’anthologie à guichets fermés – comme à l’Olympia en octobre dernier. Le prochain album d’Imany, devenue son épouse, est promis pour le premier trimestre 2016.

Déjà Membre ?

Email : Mot de passe :