Cage Fotchine : « Créer de la valeur ajoutée sur place »

À la tête de la PME Prestapool, établie à Paris, opérant en Europe dans le secteur du design immobilier et de l’architecture intérieure, cet entrepreneur franco-camerounais, membre du Medef Paris, prospecte à présent le marché africain en vue de s’y établir.

« Je suis en effet en en pleine prospection en Afrique. Bien entendu, la crise n’a pas été à l’origine de notre volonté de nous y installer, mais elle fut un accélérateur. Le salut de la France se trouve en Afrique. Depuis un an, nous répondons à des appels d’offres de l’Union européenne, qui finance la construction et l’aménagement de bâtiments publics sur le continent, dans le cadre de la coopération européenne en Afrique. En attendant de trouver notre propre marché, c’est un bon apprentissage et un bon moyen d’aborder le continent. Dans les prochains mois nous nous établirons à Yaoundé. Nous avons choisi le Cameroun, d’abord parce que c’est mon pays d’origine, et aussi parce que c’est un endroit où l’on construit énormément. Mais le besoin existe ailleurs, à Addis-Abeba, à Brazza, etc. La décoration intérieure n’a pas encore été développée en Afrique. C’est le parent pauvre de la construction. La stratégie que nous déployons est la même que celle développée en France et en Europe. Elle allie la compétence et la compétitivité des prix, ainsi que l’association des matériaux africains et étrangers. Il y a de très bonnes choses en Afrique. Nous devons fabriquer sur place, et créer, par la même occasion, de la valeur ajoutée localement, des emplois… En outre, il y a un besoin réel de créer une structure de maîtrise d’ouvrage déléguée. Les Africains se sont trop longtemps fait duper à ce niveau : ils paient beaucoup trop cher leurs projets de travaux immobiliers. Les compétences sont là et ne demandent qu’à être employées. Je pense que les tenants du multiculturalisme en France ont bien compris l’importance de l’ouverture. Nous sommes les ambassadeurs des deux régions. »

Déjà Membre ?

Email : Mot de passe :