PAROLE D'EXPERT

L’Afrique de l’Est, l’autre Afrique !

C’EST L’UNE DES RÉGIONS LES PLUS prometteuses du continent. Du fait de la taille de ses marchés, de son dynamisme économique ainsi que de sa tradition maritime et commerciale, la façade africaine de l’océan Indien représente un potentiel de croissance et autant de possibilités de flux commerciaux et d’investissements vers et en provenance de l’Asie et du golfe Arabo-Persique.

Pétrole, intégration et harmonisation

L’UNION AFRICAINE (UA) célèbre cette année, le cinquantenaire de sa création (1963-2013), à un moment où les États semblent retrouver des taux de croissance économique intéressants. La nécessité et le réalisme commandent de tout mettre en oeuvre pour réaliser d’abord l’intégration au niveau des sous-régions traditionnellement reconnues, comme une étape de pédagogie nécessaire, pour espérer atteindre l’intégration du continent entier et en assurer le plein développement.  

Avis de tempête climatique

La planète est en surchauffe, et le pire est à venir. Il est grand temps pour l’Inde et la Chine, notamment, d’intégrer les impératifs environnementaux. Le rapport sur le climat publié récemment par la Banque mondiale prédit un changement d’ampleur historique : vagues de chaleur sans précédent, pénuries alimentaires généralisées, augmentation du nombre de cyclones, inondations et sécheresses, dans un monde où l’élévation des températures par rapport aux niveaux de la période préindustrielle peut atteindre jusqu’à 4 °C.

Défendre et promouvoir l’agriculture familiale

Ce secteur est créateur d’emplois et garantit la sécurité alimentaire. Les Nations unies ont déclaré 2014 « Année internationale de l’agriculture familiale ». C’est l’occasion de grandes mobilisations pour les organisations paysannes, notamment en Afrique de l’Ouest, afin de faire reconnaître l’efficacité économique globale de ce secteur. En effet, les politiques publiques lui sont peu favorables bien qu’il fournisse 70 à 80 % de l’alimentation consommée dans la sous-région et emploie 60 % de la population active.

De la Méditerranée à l’Afrique : pour un tourisme durable

Comment tirer les leçons de l’expérience du Maghreb ?

Le potentiel touristique de l’Afrique subsaharienne est d’ampleur continentale, mais reste largement sous-exploité. En 2012, alors que la France, première destination mondiale, accueillait plus de 8 % des flux touristiques internationaux, l’ensemble des pays subsahariens en captait à peine 4 %. Certains d’entre eux, comme l’Afrique du Sud, le Kenya et le Sénégal, ont commencé de longue date leur développement dans ce secteur. Mais d’une manière générale, l’essor de l’activité est entravé par l’image d’un continent pauvre et inhospitalier, en dépit de la diversité des situations qui y coexistent.

Déjà Membre ?

Email : Mot de passe :